Place Soult : ne pas reproduire les erreurs de la place Fabre.

communiqué de presse

L’association Rue de l’Avenir a pris note de la décision d’aménager la place Soult. En tant qu’association qui œuvre à Castres en faveur de la mobilité des piétons, cyclistes et personnes à mobilité réduite, nous tenons à nous exprimer. En matière de déplacements, l’aménagement d’une place est déterminant et malheureusement, lors de la réfection de la place P Fabre (Albinque), nos demandes n’ont pas été entendues. Nous regrettons en particulier : le manque de continuité des parcours piétonniers (liaison avec la rue C Rabaud invraisemblable), les nombreux obstacles (quilles métalliques, barrières), l’absence de plan de circulation pour les cyclistes (sens uniques, pas de liaison avec les boulevards environnants), la non-création d’une zone de rencontre qui met le piéton et le cycliste au centre, les nombreux ressauts et bordures (qui sont évitables), les passages piétonniers qui obligent à franchir 3 voies et qui sont un véritable danger, le plateau devant l’église qui est inabouti. Notre association n’a pas pour but la critique de ce qui a été fait, bien au contraire. Comme pour la place Fabre, nous nous tenons à la disposition des aménageurs locaux pour faire part, le plus tôt possible, de notre connaissance de la ville et de ses besoins pour la mobilité des personnes les plus fragiles. Le tout récent plan national d’action pour les mobilités actives (PAMA), intitulé « la marche et le vélo » sera un outil précieux.

Nous espérons que la réalisation de ce projet permettra l’écoute de tous les acteurs concernés et que les piétons et les cyclistes ne seront pas une nouvelle fois les laissers pour compte au profit d’une voiture omniprésente à Castres.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0