M le Maire, le double-sens cyclable, l’essayer c’est l’adopter !

photomontage d'un aménagement possible: zone de rencontre
photomontage d'un aménagement possible: zone de rencontre

Le dernier conseil municipal de Castres avait de quoi réjouir tous les cyclistes de la ville et toutes les personnes qui souhaiteraient utiliser plus souvent le vélo pour leurs déplacements quotidiens. Le travail d’information mené par l’association Rue de l’Avenir commence à porter. Le double sens cyclable s’est retrouvé au centre des discussions à propos de la rénovation de la place Gabarrou située au cœur de l’Écusson. Et, bonne nouvelle, le maire a déclaré « qu’il n’était pas contre, mais réservé », pour des raisons de sécurité a-t-il précisé.

Ces inquiétudes sont bien légitimes, elles sont aussi celles de nombreux citoyens surpris de la possibilité de voir des cyclistes en contre-sens. Pourtant l’expérience de nombreuses villes européennes, et celle de notre cousine Albi, a tout pour nous rassurer. Ce qui compte c’est la visibilité du cycliste, et en contre-sens, elle est permanente. Par ailleurs, les automobilistes réduisent leur vitesse, ce qui sécurise plus encore tous les usagers de la voierie. La rénovation à venir pourrait être l’occasion d’expérimenter sur une partie de l’Écusson ce nouveau dispositif, en créant une Zone de Rencontre : piétons et cyclistes prioritaires, y compris en sens inverse, automobiles limitées à 20km/h. En suivant la rue Emile Zola, puis la place Gabarrou, jusqu’aux rues Sabaterie et Camille Rabaut, on créerait un itinéraire cohérent entre la place Jaurès et celle de l’Albinque. Les idées avancent à Castres… à bicyclette comme dit la chanson.

Écrire commentaire

Commentaires : 0