Piqûre de rappel: « on a testé le vélo à Castres » en 2009 (1/6)

Le 16 octobre 2009, dans l’article « On a testé le vélo à Castres », le journaliste de La Dépêche du Midi, Brian Mendibure, commençait ainsi son article : « Clairement, Castres n’est pas une ville pour les cyclistes. ». A la question « Le vélo peut-il être un vrai moyen de transport à Castres, Pascal Bugis, maire de Castres, répondait alors : « oui ». Pour cet anniversaire des 3 ans, nous vous proposons de faire un point : sur les 4 circuits testés par La Dépêche, sur les projets mis en avant par le maire et sur la "piste expérimentale" de l’avenue Albert 1er .

1) De la place Jean-Jaurès au lycée de la Borde de basse : le bonheur a-t-il rayonné au-delà du parc de Gourjade ?

rue Théron Perié, limitée à 30 km/h
rue Théron Perié, limitée à 30 km/h

Rue Théron Perié

La rue Théron Perié est préférée à l'avenue de Roquecourbe, car moins fréquentée. Aucun aménagement spécifique pour les vélos n'a été réalisé. La rue est en zone 30, mais peu de voitures roulent à 30 km/h

 

Propositions

Prévoir un marquage au sol pour les cyclistes: cela interpèle les automobilistes. Faire respecter la limitation de vitesse. Communiquer sur l'intérêt du respect des zones 30.

 

 

 

C'est par où?
C'est par où?

Quartier d'Aillot

Le quartier est très tranquille pour circuler. Le problème est de trouver son chemin. Quand on habite à Castres depuis longtemps, pas de problème, mais comment font les touristes?

 

Propositions

Mettre en place une signalétique visible, et renover celle qui existe.

 

signalétique actuelle
signalétique actuelle

La signalétique

Elle est vieillissante, pour ne pas dire obsolète. Elle ne permet pas de distinguer un usage piétonnier d'un usage cycliste.

 

Propositions

Revoir toute la signalétique en l'intégrant dans un plan de déplacement à l'échelle de Gourjade et de toute la ville.

La passerelle...
La passerelle...

La passerelle

Elle a été refaite, et il y a des planches pour faire rouler le vélo. Plus besoin de le porter... mais cela reste très dur.

 

Propositions

Comment rendre accessible un aménagement mal pensé à l'origine??? Les planches pour les vélos pourraient être élargies. Pour le reste, si quelqu'un a une idée, nous sommes preneurs!

C'est par où?
C'est par où?

Dans Gourjade

Le plaisir du cycliste est immense, pourvu qu'il ait le sens de l'orientation. Et si en plus on veut revenir en évitant la passerelle, on fait quelques demi-tours!

 

Propositions

Des panneaux !Ou un GPS...

retour en enfer
retour en enfer

Passage obligé par les boulevards

Pour rentrer, si on veut respecter les sens interdits et ne pas rouler sur les trottoirs, il faut emprunter les 3 voies des boulevards. Rien n'a changé, depuis .... plus de 3 ans.

 

Propositions

Prendre en compte la dangerosité du tour de ville et planifier un aménagement d'envergure. On ne peut pas toujours repousser ce point difficile.

de droite à gauche...
de droite à gauche...

Boulevard Miredames

Il faudra aller de droite à gauche, dans le flot de voitures. Vous le ferez peut-être parce que vous êtes motivés. Vous l'interdirez à vos enfants, c'est certain.

 

 

le sens interdit au bout
le sens interdit au bout

Rue Corne basse

Petite rue agréable pour les cyclistes, mais en sens interdit au bout. Dommage...

 

Proposition

Décliner la loi de Juillet 2010 à Castres, en instaurant l'Ecusson "zone de rencontre".

quel partage ici à l'avenir?
quel partage ici à l'avenir?

Rue Henri IV

On rejoint la place J Jaurès dans par cette rue étroite, pleine de voitures. Dans ce sens, la rue est praticable à vélo, mais dans l'autre sens, même à pied c'est difficile.

 

Propositions

Améliorer le partage en réduisant la place de la voiture, qui est ici la priorité (circulation + stationnement).

Conclusion de ce parcours

Cet axe est essentiel pour relier le centre-ville à Gourjade à vélo, et rien n'a vraiment changé en 3 ans. Il y a des choses simples à faire: la signalétique. Pour le reste, la passerelle reste un obstacle infranchissable pour les enfants et les personnes qui n'ont pas une force phyqique suffisante. La question reste donc entière: comment rejoindre Gourjade à vélo? Il faudra donc bien s'occuper de l'avenue de Roquecourbe, en créant de la place pour les vélos et en faisant ralentir sérieusement les voitures. Ce n'est pas une mince affaire.

 

à suivre

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    RONCA Vincent (mercredi, 17 octobre 2012 18:21)

    Il semble bien qu'à Castres, le vélo doit faire sa place ; sur la chaussée et dans les esprits ! Les zones à 30 ne sont pas respectées ? Les cyclistes doivent rester au milieu de la chaussée. Les automobilistes n'auront pas d'autre choix que de ralentir !
    Alors peut-être que ces automobilistes (qui ne roulent certainement pas à vélo)exigeront des pistes cyclables ;-)

  • #2

    Yvette DEDIEU (mercredi, 17 octobre 2012 21:57)

    J'ai failli déjà être renversée 2 fois depuyis la mise en place de la circulation autour de la place de l'Albinque : sens Bd des Drs Sicard vers la rue du Gazel , le cycliste se fait automatiquement coincer entre les files de voitures qui soit tournent à droite vers Albi, soit à gauche vers le Bd Clémenceau.
    Encore une fois, rien n'est prévu pour notre sécurité.
    Et que dire du Bd Vittoz quand on arrive de l'avenue de Villeneuve et qu'on souhaite aller vers la rue Villegoudou (c'est un trajet que je fais tous les jours Cçote Beaumont / Lycée Notre-Dame)et là aussi, il n'y a rien de prévu !)

  • #3

    Bastide gérard (jeudi, 18 octobre 2012 08:49)

    Je tiens à vous féliciter pour le beau travail, quoique ingrat, que vous faites pour améliorer la place du vélo- et du cycliste- dans Castres.
    Comme vous le savez, une reflexion est en cours pour relier la voie verte Mazamet-Bédarieux (Passa Païs ) à la voie verte Castres-Albi (dite des droits de l'Homme ). Je ne sais si les droits de l'Homme incluent les droits du cycliste, mais il serait bon que ceux-ci soient assurés en traversant des cités commes Castres. Bon courage !
    Gérard Bastide,vice-président du Parc régional du Haut Languedoc, élu référent voie verte.

  • #4

    Grete Bossenmeyer (vendredi, 19 octobre 2012 18:25)

    J'aime prendre le vélo pour aller à la piscine d'Archipel. En ce moment il y a des défis à surmonter et je passe par le centre pour prendre av de Roquecourbe. Et c'est vrai av de Rocquecourbe metite mieux pour nous mêner jusqu'au parc de la Gourjade. Trop de vitesse, voitures garées sur le trottoir pour encore libére la route pour la vitesse, des endroits où la route est très étroite. Il faut du courage et c'est dommage comme il ne faudrait pas grand chose pour nous tracer un beau chemin jusqu'au parc.